La création de PDF pour l'impression avec Snow Leopard

Si vous êtes passés en Mac OS X.6 (Snow Leopard) et avez mis à jour Acrobat en 9.1.3, vous avez pu constater que l'imprimante virtuelle Adobe PDF a disparu…

Si vous mettez à jour de Leopard à Snow Leopard sans réinstaller Acrobat, elle est toujours là, mais elle ne fonctionne pas…

Elle était pourtant bien pratique pour, en une seule opération, créer un fichier PostScript bien conformé et l'envoyer au Distiller (qu'on pouvait paramétrer depuis la fenêtre d'impression).

Le point de vue d'Adobe

Je cite Leonard Rosenthol, PDF Standards Architect d'Adobe, le principal gourou adobien du PDF pour l'impression : "L'amélioration des fonctionnalités de sécurité de Snow Leopard empêche l'imprimante virtuelle Adobe PDF de fonctionner". Adobe a remplacé l'imprimante par une commande "Enregistrer au format Adobe PDF" qu'on trouve dans le bouton "PDF" situé en bas à gauche de la fenêtre "Imprimer".

Que fait cette commande ? Je cite à nouveau l'ami Leonard : "Le PDF fabriqué par Apple via la technologie Quartz est ensuite transcodé en "qualité Adobe" via notre PDFLibrary, avec utilisation de nos paramètres (joboptions)…".

Il est vrai que, quand on utilise cette commande, une fenêtre s'ouvre qui permet de choisir l'un des paramètres (les mêmes que dans "Exporter" en PDF d'InDesign ou "Enregistrer sous" en PDF d'Illustrator ou Photoshop).

Export obligatoire

Je ne mets pas en doute les arguments de Leonard, mais force est de constater que, depuis deux ans, Adobe fait le forcing pour supprimer le PostScript… En fait, depuis la mise sur le marché du moteur "PDF Print Engine", moteur "full PDF" pour les RIPs, et qui n'utilise plus le PostScript du tout. Je pense qu'ils sont pressés de ne plus avoir à "supporter" le PostScript. Les problèmes avec Snow Leopard tombent donc plutôt bien…

Du coup, sauf bidouillage pas évident, il n'est plus possible de réaliser de PDF sur Mac que par conversion directe depuis TOUS les logiciels, Adobe comme non-Adobe. On ne passe plus par le PostScript, on exporte du natif vers un "PDF Adobe" qui, attention, est heureusement très différent du PDF de très mauvaise qualité pour l'impression, juste bon pour l'écran, que réalise Apple par "Enregistrer en format PDF" (ou de nombreux autres logiciels gratuits ou pas chers)…

La qualité du "PDF Adobe" nouveau

On la connaît, puisque le moteur est le même ("Adobe PDFLibrary") que celui qu'on utilise quand on fait "Exporter" en PDF dans InDesign, "Enregistrer sous" en PDF dans Photoshop et Illustrator ou "Enregistrer sous" dans Acrobat Pro.

Si on imprime sur une machine (CTP ou presse numérique) qui est dotée d'un moteur "PDF Print Engine", tout va bien… On peut utiliser du PDF 1.7, des calques, des transparences, le JDF, etc. On commence à avoir maintenant un recul et une expérience sur cette technologie qui permet de dire qu'elle est une nette amélioration des flux PostScript, sans les célèbres erreurs PostScript en prime ! Dans ce cas, le PDF "exporté" sera traité dans "PDF Print Engine" avec le même moteur ("Adobe PDFLibrary") qui a permis de le créer, donc tout va bien.

Si on imprime avec un moteur encore PostScript, le fichier PDF peut certes ne pas contenir toutes les informations dont le RIP PostScript a besoin, mais l'expérience semble prouver que les cas où cela pose un problème d'impression sont très très rares, la compatibilité descendante des PDFs réalisés par "Adobe PDFLibrary" avec les flux PostScript étant apparemment très bonne. Le seul point important est qu'il faut fournir des PDFs sans transparences d'aucune sorte ni calques (le format PDF 1.3 garantit qu'on n'aura pas de problème de cette sorte dans un flux PostScript). Il faut donc optimiser les PDFs dans Acrobat Pro.

Ceci dit, une large majorité des imprimeurs dispose aujourd'hui de moteurs de RIPs "PDF Print Engine" même s'ils ne les utilisent pas, soit parce que le revendeur qui a mis à jour leur RIP ne les a pas mis au courant (c'est courant !!!), soit parce qu'ils attendent d'être les derniers à utiliser une nouvelle technique (c'est français !!!), soit parce qu'ils ont le nez dans le guidon, soit parce qu'ils ne veulent pas payer un responsable prépresse digne de ce nom formé sérieusement au numérique, soit parce que changer tous les 20 ans, c'est vraiment trop fréquent…

Répétons-le : les PDFs exportés, réalisés directement du natif au PDF via "Adobe PDFLibrary" avec des paramètres (joboptions) corrects et imprimés via des RIPs "PDF Print Engine" sont plus souples, plus oouverts, plus "riches" et posent nettement moins de problèmes que nos bons vieux PostScript (langage créé avant 1985 !) dont il ne faut pas oublier les angoisses et les peurs par lesquelles ils nous ont fait passer… 

Reste à faire évoluer les standards PDF/X du X-1a (en PDF 1.3) obsolète avec "PDF Print Engine", vers le PDF/X-4 (en 1.6) voire d'autres… Ça vient, petit à petit…

Les imprimeurs ont donc tout intérêt à évoluer dès maintenant vers cette technologie, incontournable à court terme… Des experts sont là pour les y aider !